Anges Félix N’Dapkri (Pdt de l’Association des éditeurs de Côte d’Ivoire : « Bernard Dadié n’appartenait plus à sa famille biologique » Featured

19 Mar 2019
515 times

Anges Félix N’Dapkri est le président de  l’Association des éditeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI) mais également commissaire général du Salon international du livre d’Abidjan (SILA). Au moment où le monde de la culture est frappé par la disparition de Bernard Dadié, il salue la mémoire d’un grand homme de lettres au parcours impressionnant.

Le monde de la littérature ivoirienne est frappé par le décès de l’écrivain Bernard Dadié. Comment avez-vous appris la triste nouvelle ?

Comme toutes les mauvaises nouvelles, celle-ci nous est parvenue par voie officielle. Nous plongeant ainsi dans le deuil avec toute la tristesse qui en découle. C’est pourquoi, au nom de l’ASSEDI et ses membres, je voudrais m’incliner devant la mémoire et l’œuvre de l’illustre disparu, présenter nos condoléances à sa famille biologique, à toute la Côte d’Ivoire, ainsi qu’à la grande famille de la littérature, des arts et de la culture d’ici et d’ailleurs. 

Que retenez-vous de ce grand homme de culture ?

Bernard Binlin Dadié n’appartenait plus exclusivement à sa famille biologique. Tel un monument, de par sa brillante carrière multidimensionnelle, son impressionnant parcours littéraire, la qualité de son œuvre et son action littéraire ainsi que sa longévité, je puis fièrement affirmer qu’il appartenait à toute la Côte d’Ivoire et au monde entier. Pionnier et bâtisseur des Lettres ivoiriennes, il appartient à cette short-list de Glorieux devanciers, faiseurs de notre mémoire collective.

L’association des éditeurs de Côte d’Ivoire que vous présidez rendra-t-elle un hommage particulier à Bernard Dadié ?

 Il est important de d’honorer les hommes de leur vivant à titre « Costume ». Déjà en 2016, à l’occasion de la célébration de son centenaire, dans le cadre d’un vaste programme d’hommage porté par le ministre de la Culture et de la Francophonie, nous l’avons sollicité comme « Auteur à l‘honneur » de la 8e édition du Salon international du livre d’Abidjan, le SILA. Au moment où il effectue son passage à l’Orient Eternel, par devoir de reconnaissance et pour ce qu’il représente pour nous, l’ASSEDI, aux côtés du Ministère de la Culture et de la Francophonie, saura prendre sa part de deuil.  

 Que prévoit l’ASSEDI pour la préservation du riche patrimoine culturel et littéraire laissé par Bernard Dadié ?

Par la publication ou la réédition de ses œuvres, les Editeurs, depuis très longtemps, participent à immortaliser l’œuvre de Bernard Binlin Dadié. A l’occasion du SILA, et ce, depuis sa création en 1999, deux (2) Prix littéraires portant également son nom sont régulièrement décernés (Grand prix national Bernard Dadié pour la littérature et le Prix national Bernard Dadié du jeune écrivain) sous l’égide et la tutelle du Ministère de la Culture et de la Francophonie.

Réalisée par R K

Last modified on mardi, 19 mars 2019 20:52
Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo