Coronavirus, ivoiriens arrêtons les plaisanteries ! Featured

16 Mar 2020
208 times

C’est sérieux. Pendant que le monde entier se mobilise pour lutter contre le nouveau Coronavirus Covid-19, ce virus mortel qui est en train de décimer les puissantes nations comme la Chine, l’Italie, les Etats-Unis, la France etc., en Côte d’Ivoire les populations croient à la plaisanterie. Au point où, elles s’adonnent à des plaisanteries de mauvais goût. On va jusqu’à trouver rapidement et facilement à l’ivoirienne, des remèdes.

Il s’agit de boire du Koutoukou, boisson local très alcoolisée dont la dose d’alcool n’est pas maitrisée, de manger de l’ail, ou encore se purger avec des décoctions très pimentées etc. Qui mieux que les chinois sont expert dans les médicaments indigénats ? Mais malheureusement la Chine continue de pleurer des morts face à ce virus mystérieux qui se propage rapidement et facilement dans les populations mondiales.

Il faut donc arrêter toutes ces hâbleries, blagues et mensonges en vue de prendre les précautions nécessaires pour dire non au Covid-19. Car si ce coronavirus se propage en Côte d’Ivoire, il y a de fortes chances, malheureusement qu’elle fasse autant de dégâts comme dans les pays développement. Parce qu’en Côte d’Ivoire, l’on utilise plus le transport en commun, les marchés publics, tel que le marché d’Adjamé, les grandes surfaces tels que les supermarchés qui se multiplient de jour en jour dans la capitale économique ivoirienne et dans les autres grandes villes.

Il est indiqué que l’on doit éviter le maximum de contacts, mais dans les églises, les fidèles se jouent les sourds et muets. Idem dans les mosquées. Dans quel pays sommes-nous ? Sommes-nous en droit de nous demander ? Ici, en Côte d’Ivoire, soit on politise tout, soit on ne prend rien au sérieux. Parce qu’on dit compter sur Dieu. Même au niveau de nos autorités, les choses ne semblent pas être prises au sérieux. Car pendant que les autres pays sont en train de fermer leurs frontières de façon provisoire, en Côte d’Ivoire, l’on joue les débonnaires. A la télévision nationale, il n’y a pas de mobilisation pour dire aux populations que l’heure est au sérieux. Et qu’il faut mettre de côté le raisonnement selon lequel : « Si Dieu le veut ! ».

Mettre en alerte les populations par la sensibilisation à outrance, ce n’est pas semer la panique au sein de celles-ci. Mais c’est prévenir le pire. Il faut se servir des leçons d’ailleurs pour ne pas tomber dans les mêmes bêtises. A moins que nous n’aimons pas nos populations. « Un homme averti en vaut deux », dit l’adage.

Benoît Kadjo   

Last modified on lundi, 16 mars 2020 18:33
Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo