Editorial

Editorial (28)

Des morts et encore des morts dans la capitale économique ivoirienne. Selon le point fait part le ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakité, l’on a enregistré le décès de 18 personnes. Quant aux pompiers qui n’ont pas chômé sous la pluie diluvienne qui s’est abattue sur Abidjan et sur la Côte d’Ivoire dans la nuit du lundi 18 juin jusque dans la matinée du mardi 19 juin 2018, ils ont fait un bilan provisoire de 18 morts, 136 personnes sécurisées et 02 blessées. Ce bilan est même passé à 19 morts avec un décès annoncé par la RTI à Tiassalé.

Et de combien pour AKJ ?

07 Avr 2018 Written by

Depuis le jeudi 05 avril 2018, le tout nouveau et premier Président du Sénat ivoirien qui permet à l’Assemblée  parlementaire d’être bicamérale  est connu.  Il se nomme Ahoussou Kouadio Jeannot. Affectueusement AKJ. Félicitation Monsieur le Président. Et bon vent à vous ! Car en tant que candidat unique vous avez été plébiscité par vos pairs qui vous ont votés à 99%.

Deux nouvelles décisions juridiques sont tombées le jeudi 18 janvier 2017. Il s’agit entre autres du verdict sur le ‘‘braquage’’ de la BCEAO en pleine crise postélectorale en novembre 2010-mars 2011 par le camp Laurent Gbagbo pour dit-il payer ‘‘les fonctionnaires’’. En cas, pour tous ceux qu’il a estimé être à leur poste. Et le verdict en Assise prononcé par le Parquet d’Abidjan contre l’ex-ministre de la Défense Moïse Lida Kouassi et ses co-accusés.

Depuis la nuit du 31 décembre 2017, tout est devenu clair dans les esprits. La nouvelle année 2018 est une année électorale. C’est le Président Alassane Ouattara lui-même qui l’a annoncé lors de son adresse de fin d’année 2017 et de nouvel an 2018 à ses concitoyens, aux partenaires de la Côte d’Ivoire et aux représentants des organisations internationales. Il aura bel et bien élections pour la course aux fauteuils des Mairies, des conseils régionaux. En plus, il aura des élections sénatoriales. En 2018 bien sûr !

A nous 2018 !

02 Jan 2018 Written by

Une nouvelle année ! 2018. Bonne et heureuse année 2018 ! Prospérité, bonheur, joie, paix, réussite, surtout santé de fer !, a tous. Et à tous ceux qui depuis 2014 ont accepté de nous faire confiance en adoptant notre site d’information : www.justeinfos.net. Que Dieu vous donne longue vie afin de toujours nous lire et nous suivre.

« Mon ami, depuis que tu as emprunté, très tôt le matin, le chemin du mensonge, je suis déjà à l’arrivée, et je t’attends » ! Et la salle d’audience du tribunal de Tiassalé d’éclater de rire devant tant d’esprit éclairé du juge-président. Salle d’audience trop exigüe pour le monde qui se déplace chaque mardi et chaque mercredi pour entendre la bonne parole et voir justice être rendue. 

A quand durera l’idylle entre le Pdci et le Rdr ? La question reste poser après la tenue du 3ème congrès du Rdr considéré par certains observateurs de la vie politique ivoirienne comme le congrès de vérité sur les relations entre les deux principaux partis de la coalition des Houphouëtistes aujourd’hui au pouvoir en Côte d’Ivoire. Au Pdci, tous attendaient les résolutions de ce congrès dont le thème est : « Un Rdr nouveau pour une Côte d'Ivoire rassemblée ».

Parce que tous croyaient, dur comme fer que c’était l’occasion privilégiée pour les militants et cadres de ce parti allié de se prononcer définitivement sur la candidature unique au Rhdp en faveur du parti septuagénaire. Quant aux congressistes du Rdr, c’était l’opportunité de dire la vérité à l’allié, le Pdci. Étant donné que ce parti et ses militants se disent désormais militer dans le plus grand  parti du pays. Cela suite aux résultats des dernières élections législatives.

Mais le Président Ouattara qui avait été plébiscité par ses militants pour prendre la tête de leur parti pour continuer son œuvre les a quelque peu déçus. En désignant Mme Dagri Diabaté à la tête du Rdr et Kandia Camara comme Secrétaire général. Le Rdr devient ainsi, une affaire de femme. Par la féminisation de la direction de ce parti, le Président Ouattara a décidé d’écarter les va-t’en guerre. Pour non seulement, un Rdr beaoucoup plus sociable mais surtout pour un Rdr beaucoup plus ouvert.

Mieux, Alassane Ouattara veut que le parti unifié des houphouëtistes se concrétise d’ici la fin de l’année 2017. Avec bien sûr tout son contenu. A savoir la candidature unique pour la prochaine présidentielle. Dont le Pdci et son Président réclament à cor et cri leur tour. Car 2020, c’est l’année de leur année. Ou tout simplement c’est leur tour. Le divorce, n’a donc pas eu lieu. Il a tout simplement été reporté. Parce que le Président Ouattara l’a dit haut et fort que ce pays d’Houphouët-Boigny sera gouverné plusieurs années par le RHDP. Simple discours ou propos de conviction ? L’avenir nous le situera.

A bientôt !

Une autre guéguerre a commencé au sein du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), parti fondé par Innocent Anaky Kobenan. Lui-même éjecté de son fauteuil par un groupe de cadres qui ont eu la caution du pouvoir en place. Au point où, ceux qui suivent ce parti se rendent désormais compte de ce que ce parti s’est installé depuis 2015 dans un bicéphalisme qui ne dit pas son nom. D’une part les pro-Anaky qui n’ont jamais accepté ce changement de la direction de ce parti membre de la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire dénommée RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix).

La Côte d’Ivoire vient de célébrer le 7 août 2017 dernier le 57ème anniversaire de son existence en tant que nation indépendante. Abidjan comme sur l’ensemble du territoire, cette date commémorative a été célébrée avec faste. Comme cela a été démontré sur la Première chaine de la télévision nationale.

La Côte d’Ivoire, ce beau pays aux énormes potentialités économiques, culturelle, ethnique… va-t-elle encore tomber dans la gadoue comme en 1999, en 2000, en 2002 et en 2010 ? La question est d’autant plus importante que sérieuse. Car depuis le début de cette année 2017, les bruits de bottes des militaires mettent les Ivoiriens dans une situation d’insécurité généralisée. Pour certains, le pouvoir Ouattara ne maîtrise plus rien en matière de sécurité nationale.

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo